1000 Femmes 1000 Vies

174, rue de Courcelles, 75017 Paris 

contact@1000femmes1000vies.org

Tél : 01 44 40 01 20

© 2019 1000 Femmes 1000 Vies |  Mentions légales

Supporter le mouvement dès aujourd'hui !

Le dépistage

Date de dernière mise à jour : 11/12/2018

On distingue classiquement :
 

  1. La prévention primaire visant à éviter la maladie chez le patient n'ayant jamais été malade : il s'agit ici de la vaccination que nous verrons plus bas.
     

  2. Et la prévention secondaire destinée à dépister plus tôt la maladie dans les populations présentant un risque important de déclaration de cette dernière. Le dépistage de lésion précancéreuse.
     

Le frottis est un examen gynécologique simple et tout à fait indolore. Il permet de chercher la présence de cellules anormales au niveau du col de l'utérus. Plus les anomalies sont diagnostiquées tôt, plus les chances de les traiter avec succès sont grandes.

C'est pour cela que la haute autorité de santé, recommande la démarche suivante :

À partir de 25 ans, toute femme ayant eu des rapports sexuels doit faire un frottis. Les 2 premiers frottis doivent être réalisés à un an d'intervalle. Si leur résultat est normal, la surveillance passe à un frottis tous les 3 ans, jusqu'à l'âge de 65 ans.


Mais, il semble opportun que dès les premiers rapports sexuels, toutes les femmes aient au moins un examen gynécologique par an. Le frottis est en général pratiqué par un médecin, le gynécologue le plus souvent, mais aussi parfois par un généraliste.
 

Si le résultat de votre frottis n'est pas normal…
 

Sachez qu'un frottis anormal est le signe bien souvent de modifications mineures ou incertaines dans près de 80 % des cas. Par conséquent, si vous recevez un courrier qui vous informe que votre frottis est anormal, vous devez prendre rendez-vous avec votre médecin pour qu'il interprète votre résultat et vous indique la marche à suivre. 
 

En France, plusieurs milliers de femmes ont des frottis anormaux. Sur les 6 000 000 de frottis pratiqués tous les ans, 200 000 environ sont "anormaux" mais seulement la moitié révèle des anomalies confirmées et à peu près 65 000 sont considérées comme des lésions à risque de cancer en l'absence de traitement. 
 

Parfois, votre médecin jugera que les modifications du frottis sont mineures et ne justifient pas d'autres examens mais préconise une surveillance. Puis, quelques mois plus tard, si votre frottis de contrôle, toujours essentiel, est à nouveau anormal, il poussera les investigations. 
 

Très souvent, il vous faudra pratiquer une colposcopie. 
 

 

  • La colposcopie est un examen, simple, rapide et indolore, qui se pratique au cabinet de consultation en cinq à dix minutes. Elle permet de visualiser l'anomalie sur le col ou le vagin grâce à un microscope grossissant appelé "colposcope" et d'en préciser la topographie exacte.

    Si le médecin voit des lésions anormales, il réalise une biopsie.
     

  • La biopsie ne signifie pas qu'on suspecte un cancer et cela doit être clairement dit avant l'examen. Il s'agit d'un prélèvement permettant l'analyse précise au microscope du tissu anormal. L'échantillon est analysé dans un laboratoire spécialisé.
     

  • Le test HPV permet de dépister la présence éventuelle d'un Papillomavirus à haut risque (cancérigène) au niveau du col de l'utérus. Il peut être prescrit par votre médecin dans certains cas de frottis ambigu et est alors remboursé. 
     

  • Frottis anormal Soit -> colposcopie puis biopsie 
    Soit -> colposcopie seule
    Soit -> si le frottis est ambigu, test hpv